Information

3 façons d'économiser sur les coûts sans sacrifier la mobilité

Posté sur
De très nombreuses entreprises ont fait du contrôle des coûts une priorité essentielle. Le Fleet Manager aussi est prié de faire des efforts dans ce sens. Heureusement, il y a moyen de réduire les frais fleet sans toucher à la mobilité ni à la satisfaction du salarié. Au contraire.

1. Optez pour des formules de location flexibles. Lorsque la conjoncture est incertaine, une formule de location flexible peut apparaître comme une bulle d'oxygène. En effet, la durée du contrat est limitée et sa résiliation est gratuite au-delà d'un délai minimum. Avec Athlon Minilease, la durée varie entre un mois et un an. Tandis qu'avec Athlon ShortLease, vous pouvez, après un an déjà, résilier le contrat, le prolonger ou passer à un leasing opérationnel, en fonction de la situation.

2. Privilégiez le budget mobilité. Le télétravail est en train de se généraliser et apparaît de plus en plus comme une solution durable pour de nombreux travailleurs – du moins quelques jours par semaine. Une option qui implique moins de kilomètres à parcourir avec la voiture de société et qui ouvre donc la porte au budget mobilité. Le salarié peut préférer une voiture plus petite ou plus écologique avec un ATN moindre, assortie d'un vélo en leasing et/ou d'autres formes de mobilité.

3. Proposez Bikelease. Les gens sont de plus en plus nombreux à découvrir le confort et le plaisir du vélo électrique pour se rendre au travail. Celui qui se déplace à vélo n'utilise pas sa voiture de société, ce qui implique une belle économie pour l'employeur. Des études ont par ailleurs indiqué que les navetteurs à vélo étaient moins souvent malades. En effet, l'exercice physique augmente la résistance et le sentiment de bien-être. Une façon indirecte d'amortir (largement) l'Athlon Bikelease.

 


Suivez l’actualité au pays de la mobilité

Abonnez-vous gratuitement et recevez directement le Mobility Reporter par e-mail.
Abonnez-vous gratuitement


Retour au sommaire