Information

Le défi Mercedes EQC. Entre rapidité et sobriété, qui gagne ?

Posté sur
Vous partez en vacances à l’étranger avec un véhicule électrique ? Vous avez probablement envie d’arriver rapidement à destination, sans devoir vous arrêter à tout bout de champ pour recharger votre voiture. Mais comment optimiser l’autonomie d’un véhicule électrique ? L’hypermiling, ou conduite sage, à vitesse constante et modérée, a-t-il un sens ? Ou vaut-il mieux maintenir la vitesse maximale ? Il est possible de le calculer à la main, mais nous avons préféré faire le test.

Cet article a été publié dans le Mobility Reporter d’Athlon Pays-Bas.

Deux équipes, deux Mercedes EQC électriques

Nos deux équipes se sont rendues en Autriche pour un road trip à bord de deux Mercedes EQC électriques.

  1. L’équipe Highspeed a roulé à la vitesse maximale autorisée (max. 140 km/h en Allemagne)
  2. L’équipe Hypermiling n’a pas dépassé les 100 km/h

 Les deux voitures sont identiques en tous points et pourvues d’une batterie de 85 kWh.

(en néerlandais)

 

942 kilomètres d’Almere à Sölden

Le trajet commence à Almere (Pays-Bas) et passe par l’Allemagne pour arriver à Sölden (Autriche), soit 942 kilomètres en tout. Les deux équipes ont suivi le même itinéraire au même moment.

And the winner is...

Au terme d’un voyage de quinze heures, y compris trois arrêts pour recharger et une heure trente de bouchons, l’équipe Hypermiling est arrivée la première à Sölden. Elle remporte donc le challenge. L’autre équipe (Highspeed) est arrivée trois heures plus tard et a dû s’arrêter deux fois de plus pour recharger la voiture. En bref, la conduite la plus responsable possible en maintenant une vitesse constante et modérée semble porter ses fruits. La préparation optimale de l’équipe gagnante a néanmoins été décisive.

Le retour 

Forts des connaissances et de l’expérience acquises à l’aller, nous avons décidé de rouler à 110 km/h. Une conduite sage, confortable et sûre, entre autres parce qu’elle nous permet de dépasser plus facilement les camions. Le trajet a été moins long au final : treize heures, y compris trois arrêts-recharge.

Un départ à l’étranger avec une voiture électrique ? Conseils précieux.

Envie de découvrir tous les conseils ? Nous les avons rassemblés ici pour vous (en néerlandais).

On constate que ce n’est pas tant la vitesse qui fait une grande différence lors d’un plus long voyage avec une voiture électrique. Une bonne préparation et l’expérience de la conduite électrique ont davantage d’effet. 

 
 

Suivez l’actualité au pays de la mobilité

Abonnez-vous gratuitement et recevez directement le Mobility Reporter par e-mail.
Abonnez-vous gratuitement


Retour au sommaire