Information

Audi e-tron : « Une concurrente de Tesla avec une touche belge »

Posté sur
La toute première Audi totalement électrique est depuis peu fabriquée dans l’usine Audi de Forest. Avec l’e-tron, le constructeur automobile classique mise résolument sur un avenir durable.

Avant même d’être lancée sur le marché, l’Audi e-tron a décroché le surnom de « Tesla Killer ». Les attentes étaient donc élevées, y compris pour notre collaborateur Hans Walkiers. Ce dernier a testé un modèle e-tron advanced 55 quattro 265 kW Design selection. « La voiture ne m’a absolument pas déçu. Dès la première seconde, j’ai compris que l’intérieur de l’e-tron était confortable et bien fini, comme les autres modèles de la marque allemande. En termes de taille, l’e-tron rappelle l’Audi A5, mais est un peu plus haute. Le tableau de bord du SUV renvoie à celui d’autres modèles Audi et semble donc familier. »

Bon moteur

Selon les normes de la procédure d’essai harmonisée au niveau mondial pour les véhicules légers (WLTP), l’autonomie théorique de l’e-tron est de 400 kilomètres. Hans Walkiers : « En pratique, une batterie pleine permet de rouler environ 300 kilomètres. En relâchant la pédale d’accélération ou en freinant, l’e-tron récupère le plus d’énergie possible. Le moteur électrique est bon, sans offrir de performances extrêmes. En outre, il a réagi comme je m’y attendais dans toutes les circonstances. »

Caractéristiques uniques

À cause de la puissante batterie lithium-ion, le coffre est moins profond que celui des modèles classiques, mais avec un volume de 600 litres, il offre suffisamment de place pour vos bagages. Hans Walkiers : « Le compartiment fermé pour les câbles de recharge situé sous le capot permet de gagner de la place dans le coffre. Mais l’e-tron a d’autres caractéristiques uniques. Le modèle que j’ai testé est ainsi équipé de caméras de recul au lieu de rétroviseurs grâce à des écrans intégrés dans les portières avant. Je roule depuis 35 ans avec des rétroviseurs et j’ai donc dû m’adapter à ce nouveau système. »

Confort

Alors, ce modèle est-il un « Tesla Killer » ? Hans Walkiers est d’avis plus nuancé : « Avec l’e-tron, Audi devient un véritable concurrent de Tesla, mais son modèle affiche un caractère extrêmement différent. Tesla mise davantage sur les prestations, tandis qu’Audi vise le confort, la finition et la conduite fluide. Grâce à l’aérodynamisme bien étudié de l’e-tron, je n’ai jamais eu l’impression de conduire une voiture très lourde. L’e-tron a pourtant une touche américaine : en la déverrouillant, son éclairage “full LED” rappelle la voiture de K 2000. »

Suivez l’actualité au pays de la mobilité

Abonnez-vous gratuitement et recevez directement le Mobility Reporter par e-mail.
Abonnez-vous gratuitement


Retour au sommaire