Information

« Proposez du covoiturage sur un plateau »

Posté sur
Ces derniers mois, les embouteillages ont atteint des records et pourtant, nous continuons de monter seul dans notre voiture. L’université de Hasselt souhaite changer la situation. Le chercheur Iftikhar Hussain a conçu un algorithme qui, en s’appuyant sur une base de données, soumet des propositions concrètes de covoiturage entre plusieurs personnes, indique la durée supplémentaire du trajet et révèle combien les personnes peuvent économiser.

Avez-vous déjà pensé à faire du covoiturage avec vos collègues Bert, Marie et Eva ? Vous rouleriez 9 minutes de plus, mais vous économiseriez 2 euros par trajet. Intéresse(e) ? Cliquez ici pour contacter vos collègues.

Il s’agit ici d’un exemple fictif, mais selon l’université de Hasselt, les employés pourraient recevoir ce type de proposition de covoiturage sur mesure dans leur boîte e-mail. Le professeur Davy Janssens (UHasselt), accompagnateur du doctorat : « Nous sommes convaincus que les navetteurs pourraient être plus nombreux à opter pour le covoiturage s’ils se voyaient proposer spontanément une solution, plutôt qu’en attendant qu’ils entament eux-mêmes des recherches. »

Étape trop importante

Plusieurs sites de covoiturage existent déjà, mais demandent des recherches plutôt actives. « Les navetteurs peuvent en effet s’inscrire comme candidats sur des sites Internet, mais avant que quelqu’un surfe sur ce type de sites, il doit être convaincu par son action. De plus, en s’y inscrivant, il doit accepter de partager sa voiture avec de parfaits inconnus. Le passage au covoiturage représente encore une étape trop importante », souligne Davy Janssens.

Proposition concrète de covoiturage

L’algorithme proposé par Hussain présente le covoiturage sur un plateau. Grâce à une base de données, d’une entreprise ou d’un club de sport par exemple, il calcule quelles personnes pourraient faire le trajet ensemble, en tenant compte des heures souhaitées d’arrivée et de départ et du temps maximal de détour. Ensuite, les covoitureurs potentiels reçoivent une proposition concrète avec des données détaillées sur la durée du trajet et les économies qu’ils peuvent réaliser.

Bonus financier

Davy Janssens : « Les personnes réticentes au covoiturage peuvent ainsi être convaincues. Surtout parce qu’elles ont immédiatement un aperçu du bonus financier qu’elles pourraient en tirer : le partage des frais de déplacement ainsi que l’avantage fiscal peuvent leur assurer une belle économie. »

Recherche d’un projet pilote

Mais ce n’est pas tout. Le professeur Davy Janssens (UHasselt) : « L’algorithme fonctionne et est en mesure de soumettre des propositions de covoiturage. Mais pour soutenir les gens et faciliter le covoiturage à long terme, il en faut plus. Je pense par exemple à un site Internet convivial, à un module de paiement, etc. Nous recherchons actuellement des partenaires et des financements. Nous voulons tester l’algorithme dans le cadre d’un projet pilote au sein d’une grande entreprise ou de plusieurs entreprises d’un parc d’affaires. »

Retour au sommaire