Information

Feux de voiture : êtes-vous incollable ?

Posté sur
Quand faut-il allumer ses feux de brouillard ? Et quelles sont les règles précises pour l’utilisation des feux de route ? Même les automobilistes les plus chevronnés hésitent parfois. Heureusement pour vous, Athlon fait toute la lumière sur le sujet !

Une voiture moderne est équipée de cinq types de feux :

Feux de jour

Les feux de circulation diurne sont obligatoires depuis 2011 sur tous les nouveaux véhicules. Ce dispositif est également valable depuis 2015 pour les feux arrière. Les feux de jour s’allument automatiquement au démarrage du moteur, et s’éteignent lorsque le conducteur (ou la voiture) active un autre type de feux. Ils servent uniquement à rendre la voiture visible pour les autres usagers de la route, et non à améliorer la visibilité du conducteur. Les feux de jour n’apparaissent pas sous la forme d’un symbole sur le tableau de bord. En tant que conducteur, vous ne pouvez donc pas voir s’ils sont allumés.

Feux de stationnement

 

Tout comme les feux de jour, les feux de stationnement – ou feux de position – servent uniquement à être vu par les autres usagers de la route, et non pas à mieux voir soi-même. Ils doivent obligatoirement être allumés lorsque le véhicule est stationné hors agglomération ou sur la chaussée. L’allumage des feux de stationnement active les feux arrière, l’éclairage de la plaque d’immatriculation et deux petites lampes à l’avant du véhicule.

Feux de croisement

 

Comme leur nom l’indique, les feux de croisement vous permettent de croiser d’autres automobilistes sans risquer de les éblouir. Ils vous assurent d’être vu par les autres usagers de la route, tout en améliorant votre propre visibilité jusqu’à environ 30 mètres. Il s’agit des feux que vous devez allumer lorsqu’il fait sombre (de la tombée de la nuit au lever du jour). Ils sont aussi parfois obligatoires en journée, si la visibilité est réduite à moins de 200 mètres par le brouillard, la grêle, la pluie ou la neige. L’allumage des feux de croisement active les feux avant, les feux arrière et l’éclairage de la plaque d’immatriculation.

Feux de route

 

C’est à partir d’ici que les règles deviennent plus floues pour de nombreux automobilistes. Les feux de route, communément appelés les « phares », vous permettent d’être vu par les autres usagers de la route tout en améliorant votre propre visibilité jusqu’à au moins 100 mètres. Si vous voyez au-delà de 100 mètres, vous ne pouvez donc pas allumer les feux de route. Leur utilisation n’est pas non plus autorisée si :

  • …vous suivez une voiture à moins de 50 mètres (vous pourriez alors éblouir le conducteur qui se trouve devant vous)

  • …vous allez croiser un autre usager de la route (une autre voiture, un cycliste, un train, un tram ou même un bateau) en sens inverse

  • …un usager de la route arrivant en sens inverse vous fait des appels de phare pour vous signaler que vous l’éblouissez.

Feux de brouillard

  avant   arrière

Les feux de brouillard arrière s’utilisent lorsque la visibilité est réduite à moins de 100 mètres à cause du brouillard, de la neige ou d’une forte pluie. Dans toute autre circonstance, l’utilisation de ces feux est interdite, car ils risquent d’éblouir les automobilistes qui vous suivent. Un nombre croissant de véhicules sont désormais également équipés de feux de brouillard à l’avant. Ceux-ci ne sont pas obligatoires et peuvent uniquement être allumés en cas de brouillard, de neige ou de forte pluie. Leur utilisation est interdite dans tout autre cas de figure.

Retour au sommaire