Information

Les incontournables du 97e Salon de l’Auto

Posté sur
Du samedi 19 au dimanche 27 janvier 2019 se tiendra la grand-messe des amateurs de voitures : le 97e Brussels Motor Show. Que faut-il absolument voir au Heysel cette année ? Athlon vous présente les nouveautés et les tendances.

Traditionnellement, les « petits » salons sont organisés les années impaires. Ceux-ci attireraient moins de monde, mais la différence avec les « grands » salons tend à s’estomper. L’année dernière, plus d’un demi-million de visiteurs se sont rendus au Salon de l’Auto. Cette année, quelque 450 000 curieux y sont attendus. Pierre Lalmand, directeur du Brussels Motor Show : « La période du Salon représente 20 % du chiffre d’affaires annuel de nombreuses marques automobiles. Sur le plan commercial, le Salon donne généralement le ton pour l’année à venir. »

Avant-premières

Petit salon ou non, cette année, les organisateurs ont décroché quelques exclusivités. Cinq avant-premières mondiales seront à l’honneur : la Ford Mondeo Clipper hybride, les nouveaux modèles des Hyundai i40 et i40 Wagon, une version spéciale de la Jaguar F-Type Chequered Flag, une Opel GT X expérimentale et le tout nouveau Range Rover Evoque. Celles-ci seront présentées pour la première fois au monde à Bruxelles. Le Salon de l’Auto de Bruxelles exposera également en exclusivité européenne la Mazda 3, la Porsche 911 et la nouvelle Toyota Prius Hybrid. Près de cinquante voitures à découvrir pour la première fois en Belgique viendront compléter l’offre.

C’est l’aspect écologique de ces exclusivités qui attire surtout l’attention. Beaucoup de marques lancent des modèles hybrides ou totalement électriques sur le marché. L’Audi E-tron, véritable scoop dans notre pays, est la première voiture électrique fabriquée en Belgique. D’autres véhicules disposent de nouveaux gadgets permettant de réduire leur consommation en ville.

Voitures de société

Le Salon de l’Auto est également le moment idéal pour découvrir toutes les nouvelles voitures de société qui sortiront dans les prochains mois, comme les Audi A1 et Q3 et les modèles Mercedes Classe A Sedan, Classe B et GLE. Le Citroën C5 Aircross, la DS 3 Crossback, la Peugeot 508 SW et le Seat Tarraco attireront probablement aussi tous les regards. Les Kia e-Niro, Kia Proceed et Kia Sportage, ainsi que la Lexus ES sont également des modèles intéressants pour les conducteurs de voitures de société. La BMW Série 3 reste naturellement un classique et la nouvelle version de la Renault Kadjar sera présentée à Bruxelles.

En plus des voitures et des deux roues à moteur, les véhicules utilitaires légers sont également les vedettes des années impaires. Dans le Palais 12, vous trouverez les dernières camionnettes, ainsi que les spécialistes de la carrosserie, les transformateurs et les fabricants. Cette année, le concours « Most Loved Van » sera organisé pour la deuxième fois. Tout le monde peut voter. Le nom du gagnant sera annoncé le 24 janvier dans le Palais 12.

#WeAreMobility

Cette année, outre les nouvelles voitures, le Salon de l’Auto présentera des solutions de mobilités innovantes. Lors de l’exposition temporaire #WeAreMobility (du 18 au 21 janvier), les visiteurs pourront se plonger dans quatre thèmes : mobilité partagée, mobilité urbaine, services et « Dream the Future ».

Une attention particulière sera portée aux solutions de mobilités en ville, qui ont déclenché une véritable révolution en peu de temps. En effet, ces dernières années, de nombreuses villes flamandes ont intégré des vélos partagés dans leur réseau et des stations de voitures partagées sont apparues un peu partout. Les tendances de la soft mobility et de l’e-mobility  (vélos électriques, trottinettes et vélos pliants) se verront également octroyer une place de choix au Heysel.

Par « mobilité partagée », les organisateurs entendent la mobilité comme service (MaaS, Mobility as a Service), les voitures partagées électriques et les trottinettes électriques. Les services portent sur les aspects juridiques et financiers des contrats de leasing. Par ailleurs, les visiteurs pourront voir de leurs propres yeux des solutions de pointe comme les stations d’accueil, l’entretien préventif et l’impression 3D. Ils pourront également découvrir des innovations dans le domaine des transports en commun, des voies de circulation et du mobilier urbain. 

« Dream the Future » va encore plus loin et leur présentera les conséquences du transport autonome, de la mobilité aérienne, smart cities, internet of things (loT), des nouveaux matériaux et des nouveaux carburants.

Voitures de rêve

Cette année, les visiteurs du salon seront bien gâtés : pour la première fois et pendant toute la durée du Motor Show, ils pourront visiter le salon Dream Cars dans le Palais 1. Sur le thème « Magic City Light », les plus beaux bolides trôneront sur une quarantaine de podiums.

Dream Cars est accessible gratuitement pour tous les visiteurs qui se rendront au Salon de l’Auto les 22, 23 et 24 janvier, à condition qu’ils aient acheté le ticket d’entrée « Bonus pack » via la plate-forme en ligne. Les autres jours, le prix d’entrée pour Dream Cars s’élèvera à 3 euros en prévente (« Dream pack ») et à 5 euros sur place.

Le Salon de l’Auto ouvrira ses portes le vendredi 18 janvier à 13 heures avec une avant-première. Du samedi 19 au dimanche 27 janvier, le Salon sera accessible tous les jours de 10h30 à 19h00. Pendant les nocturnes du lundi 21 et du vendredi 25 janvier, le Salon sera ouvert jusqu’à 22 heures. Un ticket standard coûte 15 euros.

Vous pouvez consulter le plan général sur le site du Salon de l’Auto.

Suivez l’actualité au pays de la mobilité

Abonnez-vous gratuitement et recevez directement le Mobility Reporter par e-mail.
Abonnez-vous gratuitement


Retour au sommaire