Information

9 Flamands sur 10 pensent que les employeurs doivent encourager l’utilisation du vélo pour se rendre au travail

Posté sur
85 % des Flamands estiment que les entreprises doivent pousser les employés à prendre le vélo pour aller travailler. C’est ce que révèle un sondage de Woensdag Fietsdag. Sous le slogan « Go With The Velo! », cette plate-forme d’action souhaite inciter les employés à se rendre plus souvent au travail à vélo.

Pour la deuxième année consécutive, Woensdag Fietsdag, une initiative de Cera et de KBC, a analysé les habitudes des Flamands à vélo. En voici quelques résultats notables. 

1. La moitié des Flamands (47 %) prennent le vélo chaque jour 

Le vélo gagne constamment en popularité : près de la moitié des répondants ont indiqué utiliser leur vélo au moins une fois par semaine. Ils sont ainsi 3 % de plus qu’en 2017. Notons que les hommes (52 %) enfourchent plus souvent leur vélo que les femmes (43 %) sur une base hebdomadaire. Les personnes qui vivent à la campagne pédalent en outre moins souvent (44 % chaque semaine) que les citadins ou les résidents de zones urbanisées (51 % chaque semaine). Le fait d’être « en bonne santé » arrive en première place (70 %) des motivations à prendre le vélo, suivi du respect de l’environnement (49 %) et du plaisir de rouler (31 %). 

2. Un quart des déplacements domicile-travail (24 %) se font à vélo 

De plus en plus de Flamands prennent le vélo pour aller travailler. Plus d’un tiers (36 %) des répondants roule à vélo chaque semaine pour se rendre au travail. Un quart (24 %) d’entre eux le fait quatre jours par semaine ou plus. Plus ils vivent près de leur lieu de travail, plus ils sont enclins à prendre le vélo. 59 % des Flamands qui vivent à moins de dix kilomètres de leur travail optent chaque semaine pour le vélo. 

3. 85 % des répondants trouvent que les entreprises devraient encourager leurs employeurs à prendre le vélo

La plupart des Flamands sont d’avis que les employeurs doivent promouvoir l’utilisation du vélo auprès de leurs employés. Mais comment peuvent-ils s’y prendre ? 28 % des employés peuvent être convaincus grâce à un vélo de société, tandis que 23 % estiment que l’itinéraire cyclable vers le travail est un facteur décisif. En outre, 24 % des répondants soulignent que le choix d’un vélo électrique constitue une condition essentielle, alors que 9 % pourraient opter pour le vélo grâce à une allocation vélo. Soulignons que plus de la moitié des Flamands (51 %) aimeraient se rendre au travail à vélo avec des collègues. 

4. 63 % des Flamands pensent qu’il est possible de remplacer un trajet en voiture par semaine par un déplacement à vélo 

Une vaste majorité des Flamands pensent qu’il est, en principe, possible de remplacer un trajet en voiture par semaine par une sortie à vélo. Ceux qui habitent à moins de dix kilomètres de leur travail sont même trois sur quatre à le penser. Il s’agit par ailleurs du principal groupe cible que Woensdag Fietsdag souhaite toucher grâce à son action. 

5. Quatre Flamands sur dix vivant relativement près de leur travail ne vont jamais travailler à vélo

L’objectif de Woensdag Fietsdag : faire baisser ce chiffre dans les prochaines années. Son étude indique en outre qu’un Flamand sur trois prend toujours sa voiture, indépendamment de la distance ou du but de son trajet. Qu’est-ce qui retient exactement les fans de la voiture à prendre plus souvent le vélo ? Le (mauvais) temps constitue un facteur important (38 %). De plus, 27 % des répondants indiquent que « c’est plus facile en voiture » et 27 % déclarent « devoir emporter trop de choses pour aller au travail ».

Retour au sommaire