Information

Les employés et leur voiture de société : les 7 péchés capitaux

Posté sur
Ceux qui roulent en voiture de société en prennent généralement bien soin. Certains conducteurs osent cependant commettre un petit péché automobile... Athlon résume leurs 7 « péchés capitaux » !

1. Prêter sa voiture de société à un ami

Le contrat d’utilisation ou le règlement de la voiture que les employés ont signé indique s’ils peuvent prêter leur voiture à des tiers. Attention : dans la plupart des cas, ces « tiers » se limitent au partenaire cohabitant et aux enfants. Vous ne pouvez donc pas prêter votre voiture de société à un ami ou une connaissance. 

Si vous le faites et si cette personne a un accident avec votre voiture, il se peut que la compagnie d’assurance refuse d’intervenir. De plus, votre employeur peut résilier le contrat et vous infliger une sanction.

2. Faire le plein avec le mauvais carburant

Les distraits qui font par accident le plein d’essence au lieu de diesel peuvent en subir de désagréables conséquences financières. La réparation du réservoir de diesel est en effet extrêmement coûteuse. De plus, l’assurance auto n’intervient pas dans ce cas. 

Selon les cas, c’est vous ou votre employeur qui devrez payer le prix de la réparation. En principe, l’employeur peut considérer cette erreur comme une négligence grave et vous en tenir responsable. Certains employeurs laissent toutefois couler une telle distraction unique. 

3. Rouler avec des pneus insuffisamment gonflés

Une pression insuffisante de vos pneus entraîne un gaspillage de carburant et vous met vous et les autres en danger. De plus, ce péché peut avoir des répercussions juridiques. Un conducteur doit en effet s’assurer que son véhicule respecte à tout moment les prescriptions en vigueur, sous peine que la compagnie d’assurance n’intervienne pas. Une pression insuffisante des pneus peut s’accompagner d’une amende.

4. Ne pas rabattre ses rétroviseurs au carwash

En principe, l’exploitant du carwash est responsable des éventuels dégâts causés à votre voiture de société pendant le lavage. Veillez néanmoins à ce que votre antenne et vos rétroviseurs soient rabattus. En cas de dégâts, vous devez en effet pouvoir prouver que le carwash est responsable. Vous éviterez ainsi un litige juridique long et laborieux.

5. Ne pas prendre soin de sa voiture de société

Bien qu’une voiture de société ne vous appartienne pas techniquement, assurez-vous d’en prendre bien soin. Ce point figure généralement dans votre contrat de leasing. Si vous rendez une voiture de société avec des coups ou des rayures après deux ou trois ans, vous devrez vous expliquer auprès de votre responsable de flotte. De plus, en cas de dégâts liés à une négligence grave, vous devrez payer vous-même les frais de réparation.

6. Entrer dans un parking trop bas

Selon la loi, en tant que conducteur, vous pouvez uniquement entrer dans des zones adaptées à la hauteur de votre véhicule. Si vous entrez dans un parking souterrain trop bas (et si la hauteur est clairement indiquée), vous êtes en tort. Il s’agit alors d’une négligence (grave) à la suite de laquelle vous devrez payer vous-même les frais de réparation. 

7. Perdre ses clés de voiture

Cette distraction peut vous causer bien des soucis... Si vous perdez vos clés de voiture, la compagnie d’assurance n’intervient pas automatiquement. Dans tous les cas, signalez cette perte le plus vite possible. Votre employeur peut choisir de fermer les yeux ou de la considérer comme une négligence grave. Dans ce cas, il se peut que vous deviez payer vous-même les frais.

Retour au sommaire