Information

Quelle est l’influence du kilométrage sur votre contrat de leasing ?

Posté sur
La distance parcourue par une voiture de société et la durée du contrat sont deux des éléments fondamentaux du contrat de leasing que vous concluez en tant qu’employeur. Ces deux paramètres ont également une influence déterminante sur le montant final du loyer et le total cost of ownership (TCO ou coût total de possession). Vous pouvez bien sûr définir un kilométrage maximum lors de l’établissement du contrat de leasing, mais que se passe-t-il si le conducteur dépasse ou n’atteint pas ce nombre de kilomètres ? Dans le cadre d’un leasing, on parle de kilométrage budgétisé et de kilométrage réel. Nous passons ici en revue les différents scénarios.

Fixer le kilométrage budgétisé

Si plusieurs travailleurs disposent d’une voiture de société, l’employeur opte généralement pour une formule basée sur un kilométrage budgétisé fixe. Les modalités sont reprises dans la car policy et sont identiques pour chaque travailleur. Imaginons qu’un collaborateur parcoure chaque jour davantage de kilomètres parce que sa zone de travail est très étendue. Dans ce cas, ce système est idéal car il permet de lui attribuer une voiture similaire à celle d’un collègue qui couvre surtout une zone urbanisée (et parcourt donc beaucoup moins de kilomètres). Étant donné que la durée budgétisée et le kilométrage budgétisé sont fixés à l’avance par contrat – il s’agit généralement d’une moyenne des chiffres de toutes les voitures de société de l’organisation –, les conducteurs pourront choisir un véhicule similaire.

Évaluer le kilométrage réel

Lorsque le conducteur a choisi une voiture de société, la commande est effectuée sur la base du kilométrage réel. Ce dernier repose généralement sur l’historique de conduite du travailleur. Si cet historique n’est pas connu, on évalue le nombre de kilomètres que le conducteur va probablement parcourir. La durée du contrat de leasing peut être modifiée en fonction de cette estimation afin de ne pas dépasser le kilométrage maximal pris comme base de calcul par la société de leasing.

Que faire si vous constatez un écart ?

L’estimation du kilométrage réel n’est jamais parfaitement exacte. Pendant la durée du contrat, il peut apparaître que le conducteur parcourra au final plus ou moins de kilomètres. Attendu que certaines provisions sont fortement influencées par le kilométrage (entretiens, pneus, valeur résiduelle…), il est essentiel de suivre de près les contrats de leasing et de les modifier si nécessaire.

  • L’écart est inférieur à 10 % ?
    Ce n’est pas un problème, les contrats de leasing ne doivent pas être modifiés. À l’échéance du contrat, vous recevrez un décompte kilométrique, comme mentionné sur l’offre signée. Les coûts supplémentaires seront peu élevés.
  • L’écart est supérieur à 10 % ?
    Mieux vaut modifier les contrats de leasing le plus rapidement possible afin que les provisions mensuelles concordent au mieux avec les frais réels. Vous éviterez ainsi des factures ou des notes de crédit élevées. Dans ce cas, vous ne recevez pas de décompte kilométrique. Le contrat de leasing est modifié rétroactivement, sur la base du nombre de kilomètres réellement parcourus.

En tant que client, vous pouvez prendre l’initiative de demander une modification du contrat à la société de leasing. Chez Athlon, nous prévenons toujours nos clients lorsque nous constatons un écart important au niveau du kilométrage. Si le cas se présente, nous vous proposons spontanément de modifier le contrat et vous évitons ainsi des frais inattendus en fin de parcours.


Vous souhaitez analyser le kilométrage de votre flotte avec un expert ?

Prenez contact avec Athlon. Un de nos spécialistes vous donnera volontiers des conseils afin d’éviter des frais inattendus.

Suivez de près l’actualité du secteur du leasing et des voitures de société

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter mensuelle Athlon FleetForward.

Abonnez-vous gratuitement

Retour au sommaire