Information

Travailler en 2030 : que demandent les talents de demain ?

Posté sur
De nombreuses entreprises ont bien compris qu’en 2030, on ne travaillera plus comme aujourd’hui. Comment irons-nous au bureau en 2030 ? Devrons-nous encore nous déplacer ? Le bureau tel que nous le connaissons sera-t-il révolu ? Le travail flexible ne cesse de gagner du terrain tandis que la frontière entre vie et travail tend à s’estomper. La flexibilité devient un nouvel atout clé pour lier de nouveaux talents à votre entreprise. Une tendance qui semble inéluctable.. Cet article vous donne un bref aperçu du travail en 2030.

Télécharger le whitepaper

 

Dans un monde numérisé, la mobilité n’est plus forcément synonyme de voiture de leasing. Les employeurs prévoyants entendent la mobilité au sens le plus large et les solutions peuvent différer pour chaque salarié, sans passage obligé par la case voiture. Une politique mobilité axée sur l’avenir se doit de proposer d’autres formes de transport ainsi qu’un budget mobilité individuel. Quant aux salariés, ils ne sont plus cantonnés à une solution unique. Comment se rendre d’un point A à un point B, c’est eux-mêmes qui le décident. A tout moment.

La politique de mobilité, un critère essentiel pour les talents de demain.

La guerre des talents joue un rôle crucial dans bon nombre d’entreprises. Comment séduire et s’assurer la loyauté des talents de demain ? Pour les organisations qui figurent en tête de liste au classement des meilleurs employeurs, les clés sont évidentes : horaires de travail flexibles, diversité sur le lieu de travail, responsabilisation individuelle. Ces employeurs mettent tout en œuvre pour rester attrayants aux yeux de leur personnel. Y compris au niveau de la mobilité.

L’urbanisation croissante a aussi un impact sur la mobilité des collaborateurs. Les places de parking deviennent rares et de plus en plus chères. Les villes sont toujours plus nombreuses à instaurer des Zones de Basses Émissions où seuls les véhicules (partiellement) électriques seront encore les bienvenus. Lorsqu’une entreprise s’installe à proximité d’une gare, ses collaborateurs viendront plus volontiers travailler en transports publics. Téléchargez notre dernier whitepaper pour vous faire une idée plus précise de la force d'attraction d’une politique mobilité performante. 

Travailler et se déplacer avec une flexibilité accrue.

Des évolutions telles que le travail flexible, les conference calls et les communications par Skype, Zoom ou Microsoft Teams permettent aux collaborateurs de réduire leur présence physique au bureau. Un jour, vous rejoignez votre lieu de travail flexible à vélo. Le lendemain, vous prenez le train pour vous rendre au bureau. On annonce trop d’embouteillages ? Vous privilégiez alors le vélo électrique.

La notion d’accès aux transports l’emporte peu à peu sur la notion de possession. Avec le lancement du budget mobilité fédéral, la voiture de société reste envisageable, à condition d’être la plus écologique possible. Quant aux exonérations fiscales réservées à ceux qui recourent aux moyens de transport alternatifs, elles ne peuvent qu’inciter les travailleurs à regarder ces alternatives d’un autre œil. Vous trouverez de plus amples informations sur les atouts du budget mobilité dans notre tout dernier whitepaper.

Le travail flexible devient la nouvelle norme, mais le bureau physique n’appartient pas encore au passé pour autant. Et plus l’économie vacille, plus les considérations d’implantation peuvent faire la différence. Le fossé entre vie et travail tend à s’estomper de plus en plus. Un bureau mal situé va à l’encontre d’un tel état d’esprit.

Vous voulez en savoir plus sur la vie et le travail en 2030 ? Lisez notre tout dernier whitepaper : Maison, travail et mobilité en 2030

Télécharger le whitepaper

 

Retour au sommaire