Information

Voitures de société au diesel : un bon choix en 2020 ?

Posté sur
Spécialiste de la mobilité des entreprises, Athlon reçoit souvent des questions de clients se demandant si le diesel reste un choix raisonnable et judicieux pour les véhicules de société. Il pâtit encore de l’image de carburant polluant qu’il véhiculait autrefois en raison de ses hautes émissions d’oxydes d’azote. Mais comme les ventes des voitures à essence se sont accrues et que les SUV ont gagné en popularité, ces émissions d’oxydes d’azote (NOx) ont diminué, alors que celles de dioxyde de carbone CO2 ont à nouveau augmenté. Après une période de règne absolu des modèles à essence, les entreprises et experts en mobilité semblent à nouveau faire confiance au diesel. Et ils n’ont pas tout à fait tort. La nouvelle génération de moteurs au diesel satisfait amplement aux strictes exigences de la norme Euro 6d-Temp. Besoin d’y voir plus clair? Voici un rappel des faits.

À propos des émissions

Toutes les voitures alimentées par un combustible fossile sont propulsées par un moteur à combustion. Ce qui libère du dioxyde de carbone (CO2) et d’autres substances toxiques comme les oxydes d’azote (NOx) et les particules fines. Les voitures à essence consomment plus de carburant, de sorte qu’elles émettent plus de CO2. Moins gourmandes, les voitures au diesel émettent moins de CO2 et de NOx, mais produisent davantage de particules fines. C’est pourquoi les constructeurs automobiles ne misent pas seulement sur des véhicules électriques, mais aussi sur une technologie diesel dite « propre », qui réduit encore plus les émissions de particules fines. Toutes les voitures au diesel qui sortent aujourd’hui de production sont dotées d’un filtre à particules. Peu à peu, ces moteurs se défont de leur image polluante de la décennie précédente.

«Les anciens moteurs au diesel doivent être bannis, mais les modèles actuels satisfont à la norme Euro 6d-Temp. Ils émettent même moins de NOx que les nouveaux modèles à essence.»
Mark Pecqueur – expert en mobilité et chercheur à la haute école Thomas More

Prix du leasing, consommation et fiscalité

Comme précisé plus haut, les nouvelles voitures au diesel émettent moins de CO2 que celles à essence grâce à un moteur plus propre. Dès lors, une voiture de société au diesel présente un avantage fiscal par rapport à son homologue à essence (déductibilité plus élevée, avantage de toute nature plus faible, cotisation CO2 plus basse). Vos travailleurs disposent également d’une carte carburant? Dans ce cas, vous pouvez aussi épargner sur ces coûts. L’essence est toujours un peu plus chère à la pompe, sans oublier que les voitures à essence sont généralement moins économes que les voitures au diesel du même type, qui parcourent donc plus de kilomètres avec un plein. C’est d’autant plus vrai lorsque le conducteur roule à vitesse constante et à bas régime, par exemple en activant la fonction cruise control. À cet égard, la sensibilisation à un comportement routier adéquat doit constituer une priorité pour toute personne chargée d’établir une car policy à l’attention des conducteurs de ses voitures de société.

De nombreux kilomètres à parcourir ? Dans ce cas, le diesel est une option valable.

Une voiture au diesel reste un choix judicieux pour les professionnels qui parcourent de longues distances. Tous les experts en mobilité s’accordent sur ce point. Pour les petits déplacements et la conduite en ville, les modèles au diesel conviennent généralement moins bien que ceux à essence ou électriques/hybrides. Le nombre exact de kilomètres à parcourir pour en tirer profit dépend du type de voiture au diesel choisi. Mais généralement, le diesel est l’option la plus avantageuse à partir de 30 000 km par an. Un moteur diesel livre surtout ses meilleures performances et gère au mieux ses gaz d’échappement lorsque le conducteur parcourt souvent de plus longues distances. Il convient donc d’analyser quel type de déplacement le conducteur va principalement accomplir avant de faire son choix.

« Le diesel reste un choix judicieux et plus respectueux de l’environnement pour toute personne parcourant au moins 30 000 km par an et effectuant souvent des trajets de plus d’une demi-heure. »
Mark Pecqueur – expert en mobilité et chercheur à la haute école Thomas More

AdBlue to the rescue

Des voitures au diesel ont rejoint votre flotte l’an dernier ? Dans ce cas, vous connaissez sans doute déjà AdBlue. Ce fluide biodégradable s’utilise pour transformer jusqu’à 85 % des émissions de NOx en vapeur d’eau et en azote. L’AdBlue est déjà intégré aux camions au diesel depuis quelques années, mais de nombreux constructeurs de voitures individuelles l’intègrent désormais également à leurs modèles diesel.

L’AdBlue se trouve dans un réservoir séparé, généralement à côté du réservoir de carburant, et il faut en ajouter régulièrement pour garantir le bon fonctionnement du véhicule. Chez Athlon, l’AdBlue fait partie des frais de fonctionnement du véhicule et est donc repris en tant que tel dans le montant du leasing, tout comme l’appoint d’huile.

Conclusion : trouvez le juste équilibre

Quand le diesel constitue-t-il une bonne option pour un véhicule de société? La réponse dépend surtout du profil du conducteur. En votre qualité de responsable de flotte, considérez autant de critères objectifs que possible en tenant compte du type de déplacement et kilométrage annuel estimé. Évaluez les options pratiques et financières, et comparez le prix de leasing au Total Cost of Ownership à la fin du cycle.

Besoin de conseils ? Athlon vous aide volontiers à trouver la solution appropriée pour chaque profil de conducteur.

D’autres questions sur les voitures diesel de votre flotte de véhicules de société ?

N’hésitez pas à contacter Athlon. L’un de nos experts vous aidera volontiers à faire les bons choix pour votre parc automobile.



Comment rester informé sur le leasing automobile et les voitures de société ?

Abonnez-vous gratuitement et recevez directement Athlon Mobility Reporter par e-mail.

Abonnez-vous

Retour au sommaire