Information

Essence ou diesel : choisir entre santé et confort ?

Posté sur
Pour la première fois depuis vingt ans, les ventes de voitures essence dépassent celles des diesels. Une bonne nouvelle pour l’environnement ! Le marché du leasing montre la même évolution, mais de nombreux gens hésitent. Principal obstacle : une voiture essence offre moins de budget pour des options que la même voiture avec un moteur diesel. Quelles en sont les raisons et quel est le meilleur choix ?

Abordons tout d’abord l’aspect écologique de la question : une voiture essence rejette moins de polluants qu’un diesel. Il s’agit principalement de substances telles que le monoxyde de carbone, le carbone suie, les particules fines et les métaux lourds, qui ont un impact direct sur notre santé et sur la nature. Les véhicules émettent également des gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone (CO2). Les gaz à effet de serre ne causent pas de dégâts immédiats, mais à plus long terme, ils représentent la principale cause du changement climatique.

Selon une nouvelle recherche de Transport & Environment les voitures diesel émettent aussi plus de CO2. Les voitures diesel sont donc plus nocives pour l’environnement que les voitures essence. Une analyse du cycle de vie des émissions de CO2 démontre qu’une voiture diesel émet 3, 65 tonnes plus de CO2  durant son cycle de vie qu’une voiture essence. Cela est en autre à cause d’un processus de raffinage plus énergivore du diesel.»

Pourquoi une voiture essence coûte-t-elle parfois plus cher ?

Les voitures diesel ont longtemps été les voitures de leasing les plus demandées. Les conducteurs se laissaient convaincre par leur consommation en carburant moindre et le prix moins élevé du diesel à la pompe. La mise à niveau des accises sur le diesel et l’essence a réduit cette différence de prix. La notion selon laquelle une voiture essence coûte plus cher qu’un véhicule diesel persiste cependant. Elle est largement liée aux émissions de CO2.

Dans le domaine du leasing, certaines voitures essence sont moins chères que les versions diesel, surtout pour les conducteurs qui parcourent moins de 20 000 kilomètres par an. De plus, les voitures diesel tombent plus souvent en panne et entraînent d’importants frais de réparation, car elles sont principalement utilisées pour des trajets courts. Pour effectuer des déplacements en ville et dans les embouteillages, un moteur essence représente un meilleur choix. Sur une distance entre le domicile et le travail inférieure à 20 kilomètres, le moteur diesel n’a souvent pas le temps d’atteindre sa température de fonctionnement idéale. Les modèles dotés d’un petit moteur essence sont généralement moins chers à l’achat que les versions diesel. Ludovic De Borle d’Athlon : « Il convient donc de comparer chaque modèle et chaque conducteur individuellement ! »

L’avantage de toute nature est-il également avantageux pour les voitures essence ?

La différence en matière d’émissions de CO2 entre les voitures essence et diesel économes en carburant est faible. Ce sont surtout les voitures essence très puissantes, comme les Porsche et les Ferrari, qui rejettent beaucoup de gaz à effet de serre. Le fisc n’en tient pas compte et base ses calculs sur les émissions moyennes de CO2. Les voitures rapides avec des moteurs puissants offrent donc un régime fiscal moins favorable pour toutes les voitures essence. Cette situation est regrettable, car une voiture essence économe en carburant émet environ autant de CO2 qu’un véhicule diesel et bien moins de polluants.

Qui dit émissions de CO2 dit aussi avantage de toute nature (ATN) : l’avantage offert à un employé ou à un dirigeant d’entreprise qui reçoit une voiture de société de la part de son employeur et qui peut également s’en servir pour ses déplacements privés. Cet avantage est, en outre, soumis à l’imposition. Plus les émissions de CO2 sont élevées, plus l’ATN sera élevé.

De nombreux employés supposent qu’ils doivent payer plus d’ATN pour une voiture essence et que ce point a un impact sur leur salaire net. Ludovic De Borle : « À ce sujet, il est également dangereux de généraliser, car certaines voitures essence sont bien moins chères à l’achat que leur version diesel. Il est donc totalement possible que la voiture essence constitue un choix plus intelligent pour l’employé en matière d’optimisation salariale. »

Santé et confort à la fois : est-ce possible ?

Est-il donc impossible de combiner conduite respectueuse de l’environnement et voiture bien équipée ? Ludovic De Borle : « Tout dépend des attentes du client. Il est impossible d’avoir un moteur à combustion classique qui soit à la fois puissant, économe en carburant et propre. Nous devons savoir qu’une conduite écologique demande de plus petits moteurs, moins de puissance, moins d’accélération et moins de consommation. Les moteurs essence récents sont déjà plus puissants et ont beaucoup de couple. Le choix d’une voiture essence plus petite et plus propre offre automatiquement plus de budget pour davantage d’options. »

Pour passer plus rapidement à des voitures plus vertes – roulant à l’essence, au gaz naturel ou à l’électricité –, il faut lancer une politique plus équitable sur le plan fiscal. Ludovic De Borle : « C’est pourquoi Athlon plaide en faveur d’un glissement fiscal vers une taxe globale, basée non seulement sur le CO2, mais aussi sur la pollution atmosphérique. »

Retour au sommaire