Information

« Le CNG constitue actuellement le meilleur compromis en matière d’économie, d’écologie et d’autonomie »

Posté sur
« Dans la transition vers les voitures électriques et à hydrogène, le CNG (compressed natural gas) est le choix le plus judicieux pour les 15 années à venir compte tenu de l’environnement, du confort de conduite et de l’aspect financier » selon Maarten Van Houdenhove de DATS 24, fournisseur en carburant de Colruyt Group.

À quels conducteurs les véhicules au CNG sont-ils adaptés ?
Maarten Van Houdenhove : « Le CNG peut constituer une alternative valable pour chacun d’entre nous, à condition d’avoir une station-service CNG dans un rayon de 5 à 10 kilomètres de votre domicile ou de votre lieu de travail. Des études ont montré que la moitié des conducteurs professionnels font toujours le plein dans les quelques mêmes stations. Je vis moi-même à 13 kilomètres d’une station-service et je roule à 99 pour cent au gaz naturel. »

Pourquoi passer à un véhicule au CNG ?
« La conduite d’un véhicule au gaz naturel est bien plus douce, surtout comparée à celle d’un véhicule au diesel. Le moteur est sensiblement moins bruyant, ce qui rend l’expérience de conduite considérablement plus relaxante. De plus, la puissance du moteur vous procure le plaisir de conduire . Autre atout : faire le plein de CNG est bien plus agréable. Remplir un réservoir de diesel ou d’essence peut vite devenir salissant et nauséabond. Avec le gaz naturel, aucune chance de se salir et aucune odeur incommodante. »

Quel est l’intérêt de rouler au CNG ?
« Il y a trois ans, une voiture au CNG coûtait encore 1500 euros de plus que son équivalent diesel. Depuis lors, de nombreux modèles CNG meilleur marché ont été commercialisés. De plus, les véhicules au gaz naturel consomment moins. Tous les 100 kilomètres, vous économisez 2 à 2,5 euros. À la fin du mois, cela constitue déjà une somme rondelette. Et puis, l’avantage de toute nature est plus intéressant. »

Quid de l’autonomie des véhicules au CNG ?
« Le CNG offre une autonomie supérieure à celle des véhicules électriques. Selon le modèle, elle peut varier entre 300 et 600 kilomètres et en combinaison avec un moteur essence, elle peut même atteindre 1200 kilomètres. »

Faut-il donc faire plus souvent le plein ?
« Un conducteur professionnel devra faire le plein une à deux fois par semaine. Il s’agit surtout d’une habitude à prendre. La plupart des gens ne vont faire le plein que lorsque le voyant lumineux s’allume. En roulant au CNG, mieux vaut prendre l’habitude de faire le plein à chaque fois que vous passez devant une station-service adaptée. Nous savons par expérience que les automobilistes qui roulent au CNG s’habituent après quelques semaines seulement à cette nouvelle manière de rouler. »

Notre pays est-il prêt pour une transition vers des véhicules au CNG ?
« À l’heure actuelle, notre pays compte 75 stations CNG, dont 48 que nous exploitons. D’ici mars 2018, DATS 24 équipera trente stations supplémentaires au CNG. Dans l’intervalle, nos concurrents en auront installé dix supplémentaires. D’ici 2019, nous avons l’intention d’équiper au total 100 stations au CNG. Si les autres acteurs belges élargissent eux aussi leur réseau à une centaine de stations, cela suffira à servir la totalité de la population belge. »

Tout comme l’essence et le diesel, le gaz naturel est un carburant fossile. En quoi est-il préférable à ces deux autres sources d’énergie ?
« Le gaz naturel constitue actuellement le meilleur compromis en matière d’économie, d’écologie et d’autonomie. Colruyt Group considère le CNG comme la meilleure solution en matière de mobilité dans la transition vers les voitures électriques et à hydrogène. Nous estimons que le CNG est la meilleure solution pour les 15 années à venir compte tenu de l’environnement, du confort de conduite et de l’aspect financier. »

À l’heure actuelle, une voiture au CNG émet en moyenne environ 100 g de CO2 par kilomètre. En 2021, l’émission moyenne de tous les nouveaux véhicules vendus en Europe devra être plafonnée à 95 g de CO2 par kilomètre. D’ici là, les véhicules au CNG ne présenteront donc plus le même avantage écologique.
« Les véhicules au CNG émettent actuellement 12 pour cent de CO2 en moins que les modèles au diesel. D’ici 2021, les émissions des voitures au gaz naturel auront continué de baisser, ce qui signifie que l’écart se maintiendra. Et puis, les voitures au CNG obtiennent également de meilleurs résultats en matière de pollution atmosphérique. Ainsi, un moteur CNG émet jusqu'à 95 pour cent de particules fines en moins, 70 pour cent d’oxydes d’azote en moins et 50 pour cent de monoxyde de carbone en moins. Il n’émet ni benzène, ni suie. Si l’on compare l’écoscore des différents types de véhicules, celui des modèles au CNG est supérieur, par exemple, à celui de ses homologues hybrides, hybrides rechargeables, essence et diesel. Cet écoscore tient compte de l’incidence sur le climat (50 pour cent), de la pollution atmosphérique (40 pour cent) et du bruit (10 pour cent). »

Investir pleinement dans l’infrastructure CNG aujourd’hui, n’est-ce pas inutile puisque l’on sait que tout le monde roulera à l’électricité ou à l’hydrogène quelques années ?
« D’après notre modèle commercial, ces investissements seront bel et bien rentables. Tous les signaux indiquent que Colruyt Group n’est pas le seul à croire et à investir dans le CNG. D’importants fournisseurs de carburants tels que Total en Shell ont récemment équipé leurs premières stations-service au CNG. Chez nos voisins aussi, la transition va bon train. L’Allemagne dispose déjà de 900 stations au CNG et entend doubler ce chiffre au cours des prochaines années. »

Mise-t-on exclusivement sur le CNG chez DATS 24 ?
« Non, nous préparons également les infrastructures nécessaires à l’avènement de la voiture électrique, mais ce moyen de transport n’est pas encore accessible ni abordable pour tous. D’ici 2030, nous pensons que la situation sera totalement différente. L’hydrogène sera alors passé au premier plan, tout comme les voitures électriques. Nous utiliserons encore des véhicules roulant à l’essence et au diesel, mais nettement moins qu’aujourd’hui. Chaque automobiliste choisira la meilleure option en fonction de ses besoins en matière de mobilité. »

Devenez un pionnier. Et bénéficiez en plus d'une réduction.

Avec les Lease Deals d'Athlon, vous bénéficiez jusqu'à l'été de réductions sur une cinquantaine de véhicules électriques, de véhicules au CNG et de voitures hybrides.

Bloomberg New Energy Finance estime qu’à partir de 2022, les véhicules électriques coûteront moins cher que leurs équivalents essence et diesel.. Les lignes devraient rapidement bouger pour les véhicules électriques. C’est donc le moment de mettre à l'épreuve cette nouvelle technologie en tant que pionnier, avant que tout le monde ne prenne le train en marche.

Fortes remises

Et qu'en est-il du budget ? Les voitures électriques sont déjà aussi avantageuses que les véhicules de leasing classiques au diesel. Mais les bonnes nouvelles ne s'arrêtent pas là : jusqu'à l'été, vous bénéficiez chez Athlon de fortes remises sur une cinquantaines de véhicules électriques, de véhicules au CNG et de voitures hybrides. Des petites citadines faciles à garer aux bolides pouvant héberger l'équipe de football de votre fils. Toutes ces voitures sont également en mesure de parcourir de longues distances.

Un support complet

Athlon vous fournit un support intégral, du début à la fin : l'installation de l'infrastructure de rechargement au bureau et à la maison, une facture mensuelle pour la consommation à domicile et au bureau et l'Athlon Mobility Card qui vous permettra de recharger sans souci en déplacement.

Commencez dès aujourd'hui sur www.athlon.com

Retour au sommaire