Information

Votre plan de déplacements d’entreprise est-il prêt ?

Posté sur
Ne proposer que des des véhicules de société à ses employés, à Bruxelles, il n’en est plus question. Les entreprises de plus de 100 employés et au moins 10 véhicules de société doivent proposer d’autres moyens de transport, tels que le vélo, ou un paquet mobilité. Date limite : le 31 janvier 2018. Athlon vous aide à effectuer cette transition.

Améliorer la qualité de l’air et la mobilité dans la capitale, voilà l’objectif qu’entend atteindre le gouvernement bruxellois avec son nouveau plan de déplacements d'entreprise (PDE). Toute entreprise qui compte plus de 100 employés en Région de Bruxelles-Capitale devra élaborer un tel plan dans les trois ans et introduire une série de mesures obligatoires.

Plan d’actions

Pour commencer, les entreprises bruxelloises ont dû effectuer cet été en interne le diagnostic de leur mobilité. Il constitue la base du deuxième volet du plan de déplacements : l’élaboration d’un plan d'actions concret. Elles y formulent des objectifs en matière d’utilisation de la voiture, du vélo, des transports publics, etc. Ensuite, elles décrivent la manière dont elles vont exécuter et intégrer les mesures obligatoires : sensibilisation des employés à des moyens de transport durables, désignation d’une personne de contact, installation d’un parking vélos couvert et sécurisé, etc. Le plan de déplacements final doit parvenir à Bruxelles Environnement pour le 31 janvier 2018.

Un défi de taille

Cécile Liénard, Product Manager chez Athlon : « Les entreprises bruxelloises font face à un défi de taille. Les nouveaux plans de déplacements sont radicaux, surtout pour les PME. La plupart des grandes entreprises ont un responsable mobilité, mais les entreprises dont la flotte se compose d’une vingtaine de véhicules en confient généralement la gestion à un collaborateur, en plus de ses tâches journalières. »

Indemnité vélo

Dans le cadre du nouveau plan de déplacements, les entreprises vont devoir régler un certain nombre de questions : où trouver un bon fournisseur de vélos d’entreprise ? Comment les employés peuvent-ils enregistrer les kilomètres parcourus pour obtenir une indemnité vélo ? Quid de la fiscalité ? Fort heureusement, Athlon a acquis ces dernières années une vaste expérience et une expertise en la matière, ce qui nous permet d’aider nos clients en répondant à toutes leurs questions », explique Cécile Liénard.

La mobilité de demain

Ainsi, Athlon compte depuis peu cinq Strategic Account Managers, prêts à accompagner les clients sur des questions stratégiques de mobilité. Cécile Liénard : « Ils aident les entreprises à prendre aujourd’hui les bonnes décisions qui les préparent à la mobilité de demain. Concrètement, ils ouvrent un dialogue avec la direction de l’entreprise pour visualiser les objectifs à long terme en matière de mobilité. Ils ont souvent des conséquences pour plusieurs départements au sein de l’entreprise, d’où l’importance de réunir dès le départ toutes les personnes concernées autour de la table. En concertation, nous déterminons ensemble comment concilier les objectifs de l’entreprise avec les législations et fiscalités fédérale et régionale et des évolutions futures telles que les voitures électriques et sans conducteur. »

Limitation du nombre de places de stationnement

Outre ce rôle consultatif, Athlon assiste également le client dans l’élaboration d’actions concrètes. Cécile Liénard : « Concernant le plan de déplacements en Région bruxelloise, nous pouvons par exemple conseiller les entreprises sur la manière de limiter le nombre de places de parking ou sur l’introduction de moyens de transport alternatifs pour les employés. En parallèle, nous les aidons également à mettre en place ou à évaluer une politique en matière de mobilité, de voitures ou de vélos. C’est toujours fait sur mesure pour l’entreprise, car chaque société a des objectifs et des besoins différents. L’ère des solutions standard est révolue. »

Des outils pour les coordinateurs mobilité

La gestion de la mobilité en tant que telle est tout aussi importante. Pour cela, Athlon a mis au point les instruments nécessaires destinés à l’équipe de management et aux coordinateurs mobilité. Ils leur permettent de vérifier si les employés utilisent effectivement des modes de transport alternatifs. Cette connaissance est essentielle pour pouvoir communiquer et s’adapter à temps si l’entreprise veut atteindre ses objectifs en matière de mobilité alternative.

Qu’ai-je à y gagner ?

Pour informer tous les collaborateurs des nouvelles mesures, Athlon organise régulièrement des séances d’information pour les grandes entreprises. « Une communication directe avec les employés est essentielle pour créer un soutien pour les solutions alternatives en matière de mobilité. Nous montrons littéralement aux employés ce qu’ils ont à y gagner. Combiner par exemple la voiture à un vélo d’entreprise est, au bout du compte, plus avantageux pour le conducteur, puisqu’il ne doit plus payer d’avantage de toute nature sur le vélo s’il l’utilise pour se rendre de son domicile au lieu de travail. De plus, il reçoit une indemnité vélo et un beau modèle bien entretenu est mis à sa disposition. »

(i) http://www.environnement.brussels/thematiques/mobilite/les-plans-de-deplacements/plan-de-deplacements-entreprise

Retour au sommaire