Information

Lampiris ne commande que de l’électrique

Posté sur
Il est évident que la voiture électrique connaît actuellement un virage important. La plupart des entreprises optent progressivement pour ce type de véhicule. Lampiris n’accepte, pour sa part, plus aucune voiture thermique dans sa flotte.

Chaque nouvelle voiture de société commandée par Lampiris est désormais 100 % électrique. Les trois premières e-Golfs – dont une revient au directeur général Tom Van de Cruys– ont déjà été livrées. « Tout le monde en parle, mais peu passent à l’action », explique Tom Van de Cruys. « En misant sur l’électrique, nous souhaitons contribuer à la réduction des émissions de CO2 et de particules fines. Sur le plan financier, ce changement représente également un choix intelligent : globalement, un véhicule électrique est moins cher qu’un modèle traditionnel. »

Questions de clients

Le passage aux véhicules électriques ne s’est pas fait du jour au lendemain. L’idée a germé au printemps, lorsque Lampiris a lancé une nouvelle solution de facturation pour les clients qui roulent en véhicule électrique. Nicolas Paris de Lampiris : « Nous avons reçu de nombreuses questions de clients à ce sujet. Nous nous sommes alors rendu compte qu’en tant que fournisseur d’électricité verte, nous devions acquérir de l’expérience et de l’expertise en matière de véhicules électriques. Nous pouvons ainsi mieux répondre aux attentes de nos clients. »

Communication interne

Proposer un projet est une chose, impliquer toutes les personnes concernées en est une autre. Nicolas Paris : « Nous avons joué sur plusieurs fronts dans notre communication interne. Pour commencer, nous avons informé nos 400 employés du passage aux voitures électriques via notre session d'information trimestrielle. Nous leur avons expliqué ce que cette mesure impliquerait pour les cent collaborateurs disposant d’une voiture de société. Dans le même temps, nous avons réalisé une vidéo promotionnelle expliquant le comment et le pourquoi. Enfin, nous avons invité tous les employés concernés à un lunch d’information. Pendant cette séance, j’ai pris l’initiative de présenter le projet en détail et de répondre à toutes les questions de mes collègues. Pour me préparer à cette séance d’info, j’ai envoyé un e-mail à tous les collègues en leur demandant de m’expliquer leur situation personnelle et leurs besoins en matière de mobilité. Ainsi, j’ai pu me préparer aux éventuelles questions et les intégrer à ma présentation. »

Réactions positives

Dans l’ensemble, les réactions au nouveau plan ont été positives. Nicolas Paris : « Le fait que Lampiris compte principalement des jeunes collaborateurs y est pour beaucoup : l’âge moyen est inférieur à trente ans et cette génération est généralement moins attachée à sa voiture. Nos représentants commerciaux, qui passent beaucoup de temps en voiture, ont cependant émis quelques réserves. Ils ont tout d’abord évoqué l’autonomie trop courte pour de nombreux déplacements. En outre, l’offre de voitures électriques de classe moyenne est aujourd’hui encore limitée. Ce sont surtout les petites voitures électriques qui entrent actuellement dans nos budgets. Nous attendons donc que des marques haut de gamme comme Tesla lancent les premières voitures électriques de classe moyenne à un prix abordable. »

Mesures transitoires

En attendant, Lampiris a lancé deux mesures transitoires : les employés dont le contrat de leasing arrive à échéance peuvent prolonger leur contrat d’un an. Ils peuvent également choisir d’échanger leur voiture avec une personne qui est déjà prête à passer à l’électrique. Nicolas Paris : « Ainsi, nous offrons une alternative temporaire à nos collaborateurs, sans nous écarter de notre projet de rouler exclusivement à l’électricité. »

Retour au sommaire