Information

Votre voiture va-t-elle aussi bientôt détecter les trous sur la route ?

Posté sur
Athlon
Via le crowdsourcing, toutes les voitures en circulation peuvent suivre la qualité du revêtement des routes. Dans le cadre du projet pilote Sensovo, l’Institut flamand pour la mobilité (Vlaams Instituut voor Mobiliteit - VIM) a lancé un prototype. Pour mener à bien le projet, Athlon a mis ses voitures à la disposition de l’Institut.

« Attention, il y a un trou dans la chaussée à 500 mètres. » Dans quelques années, votre voiture vous fournira peut-être ce message. Mais pour cela, les développeurs d’applications doivent d’abord se pencher sur le prototype du projet Sensovo.

Avertissements

Sensovo a utilisé la technologie bus CAN. Marleen Bellen du VIM : « L’avantage réside dans le fait que la grande majorité des voitures en sont équipées. Le bus CAN est le réseau informatique central d’une voiture qui enregistre et gère toute l’électronique : le capteur de pluie, les essuie-glace et la vitesse des quatre roues. Ce dernier aspect nous permet de connaître la qualité du revêtement : sur une route plane, toutes les roues roulent à la même vitesse, tandis qu’une roue qui roule sur un trou accélère. En enregistrant ces données dans le plus de voitures possible, nous pouvons cartographier la qualité du revêtement. » De plus, cette technologie peut être utilisée pour avertir les conducteurs en cas d’aspérités ou de zones glissantes sur la chaussée. En fin de compte, elle vient renforcer la sécurité routière et la fluidité du trafic.

Réparations plus rapides

La détection de dégâts sur les routes de Flandre est aujourd’hui effectuée à l’aide d’un véhicule ARAN, équipé d’une technologie onéreuse. Cette voiture passe une fois par an sur toutes les autoroutes et tous les deux ans sur les voiries régionales. À ce rythme, il faut beaucoup de temps pour déceler les dégâts. Si plus de véhicules étaient capables de détecter les trous et les crevasses, les dégâts pourraient être réparés bien plus rapidement.

Crowdsourcing

Pour mener à bien le projet Sensovo, Athlon a mis ses voitures de leasing à disposition. « Le projet s’inscrit dans notre objectif de responsabilité sociale des entreprises. Si plus de véhicules évaluent l’état de nos routes, celles-ci seront plus sûres, plus durables (moins d’usure des véhicules) et moins chères pour les pouvoirs publics et la société », explique Pieter Goossens, Innovation Manager. Tous les véhicules récents sont des voitures de mesure potentielles. Et plus la flotte est importante, plus les résultats du crowdsourcing sont fiables. Marleen Bellen : « Grâce au prototype que nous avons mis au point dans le cadre du projet Sensovo, les entreprises peuvent s’atteler à compléter les systèmes de dépistage de la qualité des routes. Les développeurs d’applications peuvent également créer des systèmes d’avertissement adéquats pour les conducteurs, par exemple. Entre-temps, plusieurs entreprises ont déjà montré leur intérêt pour mettre au point et commercialiser le prototype du projet Sensovo. » Une affaire à suivre !

Plus d’informations sur www.vim.be/projecten/sensovo

Retour au sommaire