Bornes de recharge publiques : où en sommes-nous ?

    Transformé par des mesures fiscales encore avantageuses et des malus contraignants envers les véhicules les plus polluants, le marché des véhicules électriques vient de dépasser les 10% de véhicules particuliers neufs (contre 3% en 2019). L’occasion de faire un état des lieux de ces véhicules et du déploiement des bornes de recharge sur le territoire : la France est-elle suffisamment équipée pour une circulation plus importante de véhicules électriques ?

    Les véhicules électriques en France

    Depuis plusieurs années, la fiscalité automobile pousse les conducteurs à s’orienter vers des véhicules moins polluants. La mise en place de ZFE dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants, le malus au poids ou le bonus écologique sont quelques-unes des mesures prises par les précédentes lois de finance. Les constructeurs sont également concernés par des mesures visant à diminuer les émissions de CO2, notamment avec la loi CAFE.
    Avec 160 000 véhicules électriques vendus en 2021 en France, ce type de motorisation commence à prendre une place importante dans le marché automobile. Les véhicules hybrides rechargeables, avec 140 000 unités vendues, ne sont pas en reste. Si les voitures thermiques dominent encore le marché, les incitations fiscales semblent porter leurs fruits.
    Les entreprises se tournent donc naturellement vers des modèles de véhicules hybrides ou électriques. D’après une étude des échos*, il y aurait 600 ou 700 000 voitures électriques en 2026 !
    Cette croissance a pour conséquence de devoir équiper le territoire en bornes de recharge ; où en sommes-nous actuellement ?

    Les bornes de recharge : état des lieux

    En mai 2020, le gouvernement avait fixé un objectif de 100 000 bornes de recharge pour la fin d’année 2021. Fin février 2022, seulement 55 000 bornes de recharge publiques sont disponibles : nous sommes encore loin de ce chiffre. La crise des semi-conducteurs qui touche le secteur depuis plusieurs mois a impacté l’installation des bornes, qui ont besoin de ce composant.
    Même si l’objectif ambitieux des 100 000 bornes n’est pas atteint, il n’y a encore rien d’alarmant : on compte actuellement neuf voitures électriques par point de recharge, et quatorze en ajoutant les véhicules hybrides. Pour 100 km de routes, on dénombre quatre bornes (contre quarante-sept aux Pays-Bas par exemple) : pour le moment, ce chiffre est suffisant, mais compte tenu de l’accélération du marché électrique et hybride, il existe un risque que le réseau de bornes ne puisse pas satisfaire les demandes. Il faut également noter que la couverture actuelle est très inégale selon les régions : le déploiement des bornes ne progresse pas de manière uniforme sur l’ensemble des territoires, comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous.
    Il existe aussi la possibilité pour les conducteurs d’installer un point de recharge en habitat collectif (les maisons individuelles ne sont pas éligibles) : le programme ADVENIR couvre les frais dans la limite de 50% du coût total. Le montant de l’aide varie, mais peut aller jusqu’à 960€ pour une installation en logement résidentiel collectif à usage individuel. Un crédit d’impôt de 300€ pour l’installation d’une borne sur le lieu de la résidence principale est aussi accordé pour l’année suivant les travaux.
    Les flottes d’entreprises et parkings réservés aux salariés peuvent également bénéficier du programme ADVENIR dont le montant varie en fonction du caractère public ou privé du parking et est conditionné à la mise en place du pilotage énergétique de la borne. Nous détaillons davantage le programme ADVENIR dans "L'indispensable 2022", notre guide fiscalité à retrouver ici.
    Malgré des retards au niveau de l’installation de bornes de recharge publiques, Cécile Goubet, déléguée générale de l’AVERE France explique : « nous observons une bonne cadence dans l’installation de points de recharge rapide tandis que 64 % des aires de service autoroutières sont raccordées, fruit des efforts entrepris par l’ensemble de l’écosystème de la mobilité électrique ». Le déploiement devra certes s’intensifier, mais la couverture du territoire semble en bonne voie : les inégalités entre les régions constituent cependant encore un obstacle à l’heure actuelle. Lorsque vous choisissez un véhicule, il est essentiel de prendre ce point en compte : quel est l’usage que fait votre collaborateur de son véhicule et est-ce que ce territoire est déjà bien équipé en bornes de recharge ? Un commercial itinérant qui parcourt de longues distances n’aura pas les mêmes besoins qu’une personne qui fait peu de kilomètres à l’année.
    Pour vous aider à choisir la voiture adaptée, n’hésitez-pas à solliciter notre équipe conseil qui vous accompagnera dans votre choix.
    Lors de l’introduction de véhicules électriques ou hybrides dans votre Car Policy, la question des bornes est primordiale et il convient de se renseigner en amont sur la couverture actuelle et si elle est suffisante pour l’utilisation qui est faite du véhicule. La loi Climat & Résilience impose aussi une obligation de formation à la conduite pour ce type de motorisation : cette formation permet également de limiter les risques de voir son TCO s’envoler en contrôlant la gestion de son carburant ou de sa batterie.
    Découvrez nos solution E-Mobility