Information

Ethylotest anti-démarrage

Posté sur

Ce système, déjà obligatoire depuis 2010 dans les autocars destinés au transport d’enfants, pourrait dans le courant de cette prochaine décennie devenir obligatoire dans beaucoup de véhicules.

L’éthylotest anti-démarrage (EAD) semble en tout cas être un début de piste pour empêcher les jeunes conducteurs de conduire après une soirée arrosée et également sanctionner efficacement les auteurs de délits de conduite en état d’ivresse.

Le système est installé directement sur le circuit électrique de démarrage du véhicule. Le conducteur est obligé de souffler pendant au moins 5 secondes dans l’éthylotest pour que le véhicule puisse démarrer. Si le taux d’alcool est supérieur au taux fixé, le véhicule ne démarrera pas et le conducteur devra patienter 20 minutes avant de pouvoir retenter le test.

Facile de contourner ce système, il suffit de faire souffler une personne lambda (sobre) !

NON, pendant la conduite, le conducteur peut être soumis à des tests aléatoires d’haleine. Le conducteur dispose alors d’un certain délai pour se garer et se soumettre au test. Passé ce délai, le véhicule allumera automatiquement ses 4 feux et fera retentir le klaxon dans le but d’attirer les autres automobilistes du danger potentiel.

Retour au sommaire