Les bornes de recharge rapide prolifèrent, mais attention aux tarifs!

    mercredi 27 avril 2022

    Plus le nombre de véhicules électriques augmente dans notre pays, plus l’offre de bornes de recharge rapide augmente. Mais soyez attentif à bien vérifier les tarifs avant d’y brancher votre véhicule…

    Les bornes de recharge rapide

    Le discours sur la transition électrique est marqué par un reproche récurrent: le manque de points de recharge. D’après Avere, notre pays compterait aujourd’hui environ 10.000 points de recharge (semi) publics. Un score moyen par rapport à celui de nos voisins. La bonne nouvelle, c’est qu’on prévoit l’arrivée de 12.000 points supplémentaires en Flandre grâce à d’importants subsides. Bruxelles en compte actuellement un millier, un chiffre qui devrait grimper à 7.500 dans les années à venir, tandis que la Wallonie doit se contenter de 250 points de recharge seulement, un chiffre qu’elle espère élever à 7.000 d’ici 2025.

    Il s’agit en l’occurrence de bornes de recharge standard d’une capacité comprise entre 7,4 et 22 kW. Mais qu’en est-il des chargeurs rapides, capables de délivrer entre 50 et 350 kW ? On en recense un peu plus de 500 et on les trouve essentiellement le long des grands axes routiers. Ce chiffre devrait lui aussi évoluer à la hausse. En Flandre, il est prévu d’accorder cette année 68 concessions supplémentaires le long des principaux axes routiers. Dès que ces bornes rapides seront installées, on pourra parler d’un chargeur rapide tous les 25 km le long des grands axes flamands. A Bruxelles et en Wallonie, l’offre de bornes rapides est encore limitée, mais leur nombre devrait lui aussi augmenter progressivement.

    L’offre actuelle

    En Belgique, le marché des chargeurs rapides est essentiellement aux mains de Tesla (Superchargeurs), Ionity, FastNed, Allego, Total Energies, DATS24 et Luminus. A l’exception du réseau Tesla, ils sont accessibles à tous les types de véhicules électriques et proposent généralement deux types de fiche électrique : CCS (compatible avec la plupart des EV) et ChaDeMo (destinée notamment à la Nissan Leaf).

    Le prix à payer dépend à la fois de l’exploitant de la borne de recharge et du fournisseur du badge de chargement. Il est tout à fait possible que pour une même borne de recharge, vous payiez moins avec un badge de chargement qu’avec un autre. Généralement, le prix facturé se base sur la quantité d’électricité prélevée (kWh). Il arrive toutefois aussi que le prix soit déterminé par la durée du chargement ou une combinaison des deux. Certains sites y ajoutent même un montant forfaitaire “d’accès”.

    Combien coûte une recharge rapide?

    Les prix affichent des écarts assez considérables. On sait tous qu’un chargement rapide coûte d’office beaucoup plus cher qu’un chargement ordinaire et qu’il vaut donc mieux se limiter au strict nécessaire. Si vous payez entre 30 et 40 centimes le kWh à une borne de recharge standard, il vous en coûtera facilement le double, voire plus, à une borne rapide.

    Retenez aussi qu’un chargeur ultra rapide (capable de délivrer 320 kW ou plus) coûte également plus cher qu’un chargeur rapide limité à 50 ou 100 kW. Actuellement, seuls les véhicules électriques à technologie 800V (Hyundai Ioniq 5, Kia EV6, Porsche Taycan, Audi e-tron GT) ont un intérêt à charger à ses vitesses ultra rapides. En effet, la plupart des autres véhicules électriques ne peuvent absorber plus de 100 à 200 kW.

    Recharges électriques de plus en plus chères en raison de la crise ukrainienne

    La guerre actuelle en Ukraine a un impact considérable sur les prix énergétiques. Il est donc logique que les opérateurs de bornes de recharge répercutent ces hausses tarifaires dans le prix facturé au client. Chez certains opérateurs de bornes de recharge rapides (dont les Superchargeurs Tesla), le prix a déjà sensiblement augmenté. Il est donc recommandé de bien vérifier les tarifs de l’opérateur avant de faire le plein, afin d’éviter toute mauvaise surprise une fois sur place.  

    Les conseils d’Athlon pour limiter les frais de recharge électrique

    1. Vérifiez la vitesse de chargement de votre véhicule. Si elle est de 125 kW par exemple, cela n’a aucun sens de le brancher sur un chargeur ultra rapide de 350 kW. Cela ne fera que gonfler inutilement la facture par rapport à un chargeur de 150 kW, puisque vous n’aurez de toute façon pas pu profiter de la vitesse maximale.
    2. Ne laissez pas votre voiture branchée inutilement. Les recharges rapides sont (beaucoup) plus chères que les recharges ordinaires. Vous avez donc tout intérêt à limiter la session à la quantité d’électricité dont vous avez réellement besoin pour rallier votre destination. Une fois sur place, vous pourrez vous brancher à une borne de recharge standard ou une wallbox pour poursuivre la recharge à un tarif plus avantageux. N’oubliez pas non plus que certaines bornes de recharge facturent une indemnité par minute de connexion et que chez Tesla, vous payez même des frais d’occupation injustifiée si vous ne déplacez pas votre voiture aussitôt la recharge terminée.
    3. Maintenez l’état de charge entre 20 et 80%. C’est la plage idéale pour la batterie. Si vous descendez en dessous de 20%, le temps de recharge sera plus long. Quant au temps nécessaire pour passer de 80 à 100%, il est plus long également. Autrement dit, si 80% vous suffisent, fixez-vous ce pourcentage comme limite supérieure.
    4. Vérifiez les tarifs à l’avance. Les écarts sont parfois considérables. Il existe pour ce faire diverses applis pratiques, comme Smoov, Shell Recharge, PlugSurfing et ChargeMap.
    5. Envisagez un abonnement. Si vous êtes amené à parcourir fréquemment de longues distances et que vous avez donc souvent besoin de recharger la batterie, cela vaudrait peut-être la peine de souscrire un abonnement mensuel avec un ou plusieurs réseaux de chargeurs rapides. En contrepartie d’une prime mensuelle fixe, vous bénéficierez alors de solides ristournes sur le prix du kWh.

     

    Vous avez besoin d’aide et de conseils au niveau de votre infrastructure de recharge? Nous sommes prêts à vous aider. Contactez Athlon Consulting dès maintenant à l'adresse consulting.belgium@athlon.com

     

    Restez informé sur le leasing automobile et la mobilité

    Abonnez-vous gratuitement et recevez l'Athlon Mobility Reporter dans votre boîte mail.
    Abonnez-vous gratuitement

    Suite

    Conduite responsable rime avec conduite économique

    Conduite responsable rime avec conduite économique

    29-09-2022

    Vous envisagez d’intégrer une voiture de société au package salarial de vos employés? Pensez à sensibiliser vos conducteurs: un style de conduite économique et le sens des responsabilités réduiront considérablement la consommation de carburant et vous permettront de faire de substantielles économies. Dans le cas des hybrides rechargeables, il est impératif d'adopter une discipline stricte en matière de rechargement des batteries.

    Lire plus
    Utilitaires légers

    Utilitaires légers: tout savoir sur les primes, la déductibilité fiscale et la déduction pour investissement

    28-09-2022

    La Région bruxelloise octroie des primes aux PME et aux indépendants qui renoncent à leur vieille camionnette au profit d’un modèle plus écologique. Le gouvernement fédéral a lui aussi décidé de soutenir les sociétés en augmentant le taux de déduction pour investissement. Reste à savoir si ces utilitaires devront eux aussi afficher ‘zéro émission’ à partir de 2026.

    Lire plus
    une mobilité durable

    4 dossiers pratiques pour éclairer la voie vers une mobilité durable

    27-09-2022

    A partir de 2026, les véhicules de société neufs doivent être ‘zéro émission’. Mais saviez-vous aussi qu'il y a des incitants en faveur des infrastructures de recharge, qu’il existe des règles en matière de télétravail et que le législateur a également voulu encourager le budget mobilité? Bref, le sujet est passionnant et suscite de nombreuses questions auxquelles notre série de quatre dossiers fiscaux apporte des réponses claires.

    Lire plus